Le gros avantage de travailler dans le digital est de pouvoir faire son travail quasiment depuis où et quand on le veut. Accro aux voyages depuis de nombreuses années, l’opportunité (quasiment unique) d’effectuer un voyage à “long terme” et de réellement tester le remote working s’est présentée à moi et après avoir pesé le pour et le contre, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il serait tout à fait possible d’effectuer la grande majorité de mon travail à distance sans mettre en peril la bonne marche de notre agence. C’est donc vers Bali, Indonésie que je m’envolerai début septembre pour 6 mois de “nomadisme digital” (moins quelques semaines de vacances qui seront prises sur place).

Chez Kudos, nous avons toujours privilégié la proximité avec nos clients et partenaires et, je le concède, cette nouvelle – mais provisoire – configuration introduira quelques changements :

Tout d’abord, le décalage horaire : avec 6 heures d’avance (voire 7 après le passage à l’heure d’hiver), ma matinée de travail aura lieu quand vous, en Suisse, dormirez : un avantage pour moi, qui me permettra d’avancer sur mon travail sans interruptions. L’après-midi pour moi – le matin pour vous – sera le moment pendant lequel je pourrai planifier les séances, sur Skype par exemple. Ceci nécessitera une bonne planification mais ne posera pas de problème.

L’environnement de travail sera également totalement nouveau. Déjà habitué à travailler depuis plus ou moins n’importe où (trains, cafés, avion…), je me réjouis d’établir la succursale temporaire de Kudos à Hubud, un espace co-working réputé et rempli d’autres digital nomads actifs dans tous les domaines du digital et adeptes du remote working : graphistes, développeurs, copywriters… Mon objectif est d’élargir mon horizon, d’apprendre et d’échanger avec ces personnes et de faire grandir mon réseau de partenaires.

La manière de communiquer avec mes clients et partenaires sera également différente : pour des raisons de coût, et avec tous les outils que l’on a à disposition pour communiquer, j’ai décidé de mettre mon abonnement Natel en stand-by ; depuis début septembre, mon numéro suisse sera donc désactivé pour 6 mois et les deux canaux de communications principaux pour communiquer avec moi seront l’e-mail et Skype.

Les services proposés par Kudos : de ce côté-ci, rien ne changera puisque la seule tâche que je ne pourrai plus effectuer personnellement sera la photographie. Mais grâce à de talentueux partenaires, Kudos continuera à vous proposer ce service. Les autres services (stratégie digitale, community management, création de contenu, développement web…) seront exécutés par Jerome depuis notre bureau d’Echandens et par moi-même en remote working, aidés par nos partenaires habituels selon les besoins. N’hésitez donc pas à nous solliciter ;-)

Si cela vous intéresse, j’expliquerai dans un prochain article les méthodes de communication internes de Kudos et notre manière de nous organiser avec cette nouvelle configuration. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être tenu au courant de nos prochains articles, sur le remote working et le digital en général (ce blog vivra un peu plus désormais) :

[mc4wp_form id=”434″]

Raphaël